Chou-rave: arrosage et alimentation, poussant dans un sol protégé


Lisez la partie précédente. ← Chou-rave: valeur nutritionnelle, méthode de culture en plantules et sans plantules

Arrosage et alimentation du chou-rave

Le chou-rave est très sensible à l'ameublissement et à l'arrosage du sol. Un ameublissement systématique du sol, un arrosage en temps opportun accélèrent la croissance des plantes, affectent favorablement la taille du rendement et la qualité des tiges.

Le manque d'humidité dans le sol provoque un retard de croissance du chou-rave, une lignification prématurée des tiges et provoque également la floraison des plantes, en particulier dans les variétés à maturation précoce. La méthode la plus efficace pour obtenir des tiges de haute qualité, en particulier sur les sols légers, est l'irrigation.

L'irrigation de surface du sol a un effet bénéfique sur le développement du système racinaire et sur la qualité des plantes-racines. De toutes les méthodes d'irrigation du chou-rave, l'arrosage est préférable: il permet la formation de tiges avec une pulpe plus délicate. Le relâchement réduit l'évaporation de l'humidité du sol, assure un meilleur échange gazeux et contribue à la destruction des mauvaises herbes.


Plus le sol est ameubli souvent, plus les plantes se développent rapidement et mieux. Au début de l'été, lorsque les plantes manquent d'humidité, il est conseillé de la desserrer après chaque pluie ou arrosage afin de retenir l'humidité dans le sol. Pendant la période de croissance, le chou-rave est nourri une fois. engrais minéraux au taux: 5-10 g de nitrate d'ammonium et 7-10 g de chlorure de potassium pour 1 m². De bons résultats sont obtenus en alimentant avec une solution de lisier (1 partie de lisier pour 3-4 parties d'eau) ou de crottes de volaille (1 partie de crottes pour 8-10 parties d'eau). Les plantes de chou-rave causent de grands dommages puceron du chou, mouche du chou, cuillère à chou... Les mêmes méthodes de lutte sont utilisées contre eux que contre les ravageurs du chou blanc. Il n'est pas recommandé de se blottir contre le chou-rave, car cela retarde la croissance des plantes souches et détériore leur qualité.

Quand et comment récolter le chou-rave

Le chou-rave est consommé à un jeune âge, lorsque la partie épaissie de sa tige n'a pas plus de 6 à 10 cm de diamètre chez les variétés précoces.Les vieilles tiges deviennent rugueuses et impropres à la nourriture. Le chou-rave est récolté en coupant les tiges directement à la base. Toutes les feuilles sont coupées en même temps, à l'exception de deux ou trois petites feuilles apicales. Arracher les feuilles n'est pas recommandé, car cela aggrave non seulement l'apparence de la culture, mais entraîne également sa détérioration rapide. Les jeunes feuilles des variétés précoces peuvent être utilisées pour la nourriture. Les variétés tardives sont récoltées avant le début du froid sévère persistant en septembre ou dans la première quinzaine d'octobre. Ils peuvent mesurer jusqu'à 15-25 cm de diamètre. Coupez les feuilles des tiges coupées en laissant des pétioles de 2 à 4 cm de long. Il est préférable de récolter les plantes de chou-rave destinées à un stockage à long terme avec les racines. À partir de 1 m2, vous pouvez obtenir 4 à 5 kg de chou-rave.

Cultiver du chou-rave en sol protégé

Le chou-rave peut être cultivé avec succès dans serres, foyers, abris pour films de petite taille. Dans les serres, le chou-rave peut être cultivé comme culture principale avec le premier tour avant concombre ou alors tomate ou comme scellant. Il faut se rappeler que la culture du chou-rave avec des concombres conduit à la formation d'une tige allongée. La raison en est la température élevée qui doit être maintenue pour le concombre. Le chou-rave a besoin d'une température plus basse. Lorsqu'elles sont cultivées en serre, une attention particulière doit être portée à la qualité des plants.

Habituellement, il faut de 8 à 10 semaines entre la plantation des semis et la maturité du chou-rave par le consommateur. Dans les serres, la récolte du chou-rave peut être obtenue déjà à la fin du mois de mai. Les semis sont plantés dans des serres froides ou sous des abris sous film fin mars - début avril à une distance de 20x20 cm La nuit et par temps froid, les plantes sont en outre recouvertes de film ou de lutrasil. Le chou-rave est souvent arrosé dans un sol protégé, mais avec modération, les serres et les abris sous film doivent être bien ventilés.

Vous pouvez planter des plants de chou-rave dans une serre pour les faire pousser à l'automne. Pour ce faire, ils sont d'abord cultivés en plein champ. Fin juin - début juillet, les graines sont semées directement sur les lits, ainsi que lors de la culture à des fins alimentaires. Avant le début du gel, les plantes sont déterrées avec un morceau de terre et immédiatement transplantées dans le sol d'une serre ou d'une serre, tout en empêchant la suspension de la croissance des plantes. Au début du gel, les serres sont isolées, par temps chaud, elles sont ouvertes. Dans les serres, les plantes sont en outre recouvertes de papier d'aluminium ou de lutrasil, qui sont retirées lorsque le temps chaud s'installe. En octobre, les tiges atteindront la maturité économique. Le chou-rave est bien conservé à 0 ... + 1 ° C et à une humidité de l'air de 90 à 95%.

Lisez la partie suivante. Recettes de chou-rave →

V. Perezhogin,
candidat aux sciences agronomiques


Un jardinier zélé creuse une parcelle pour cette culture depuis l'automne, et comme au printemps, elle ameublit le sol sur une profondeur de 10 à 12 cm (le creusement est nécessaire sur les sols lourds). Dans une source sèche, une irrigation avec charge d'eau est pratiquée (40 à 60 litres par 1 m2).

L'aubergine est sensible aux engrais organiques. Du fumier pourri ou de l'humus est introduit en dessous à raison de 2 à 6 kg pour 1 m2. Parmi les engrais minéraux sur les sols des régions subtropicales humides, l'azote et le potassium sont les plus efficaces, et sur les chernozems et les sols des plaines inondables, l'azote et le phosphore. Les engrais organiques, phosphorés, potassiques et un tiers des engrais azotés sont appliqués à l'automne ou lors de la culture du sol avant le semis, le reste de l'azote - la fertilisation étant effectuée pendant la période de prise de masse et de formation des fruits. Les engrais sont généralement appliqués dispersés sur tout le site. Parfois, il est appliqué localement - dans des sillons ou des trous. Dans ce dernier cas, la dose d'engrais est réduite respectivement de 2 et 4 fois.

L'aubergine est généralement cultivée à travers les semis. Il est obtenu principalement dans des structures chauffées à chaud, avec des conditions thermiques et lumineuses favorables. Les semis sont cultivés dans des pots ou cubes nutritifs de 6X6 ou 7X7 cm, généralement avec une pioche, pendant 55 à 65 jours. Les semis donnent environ 200 à 300 pcs. à partir de 1 m2.

Les plants sans pot sont cultivés plus épais que 5X5 cm avec un rendement allant jusqu'à 500 pcs. à partir de 1 m2. Lorsqu'elles sont cultivées sans cueillette de graines, 8 à 4 g par 1 m2 seront nécessaires, avec cueillette pour obtenir des plants - 12 à 16 g par même surface. Ils sont généralement semés avec des graines germées et traitées. La désinfection thermique des graines est également utilisée, en les conservant pendant 20 minutes dans de l'eau chauffée à 50 °. Le mélange nutritif pour les semis d'aubergine est préparé à partir de 5-6 parties de gazon fertile, 3-4 parties d'humus et 1 partie de sable. Un ajout efficace à un mélange d'engrais minéraux est de 5 à 10 g d'azote et de potassium et 20 g de phosphore par seau de mélange.

La température lors de la croissance des plants d'aubergine est maintenue la même que pour le poivre: avant la germination 25-28 ° 5-6 jours après la germination - 16-18 le jour, 12-14 ° la nuit, puis le jour par temps ensoleillé 22- 28 °, par temps nuageux le temps est de 18–20 °, la nuit 15–16 °. Deux semaines avant la plantation, ils commencent à durcir les plants, rapprochant le mode des conditions de terrain dégagé. La qualité des plants en est positivement influencée dans la période allant de l'apparition de la 2ème à la formation de la 4ème feuille, raccourcie à 12 heures. Ceci est réalisé en couvrant les plantes avec des nattes de 18 heures à 6 heures du matin.


Croissance

La tomate à turboréacteur est un représentant d'une culture aimant la chaleur, elle est donc cultivée par la méthode des semis. Pour la germination des graines et le bon développement des plantes, une température d'au moins +20 ° C est requise. Dans les régions du sud, les graines peuvent être semées directement en pleine terre, mais seulement après l'établissement de nuits chaudes.

Prendre soin d'une tomate à turboréacteur n'est pas difficile: les plantes ont besoin d'un arrosage régulier, d'un top dressing, de la formation d'un buisson pour augmenter les rendements et de la prévention des maladies et des ravageurs.

Cultiver des semis

Les semis de tomates de cette variété commencent à pousser du 15 au 20 mars. Les graines de la plus haute qualité sont présélectionnées, désinfectées, trempées dans un stimulateur de croissance, puis placées dans des boîtes avec de la terre nutritive à une profondeur de 2 cm, arrosées et laissées à une température d'environ +23 ° C. Au stade de deux ou trois vraies feuilles, les plants sont plantés dans des coupes individuelles. À l'âge de 55 à 60 jours, les tomates sont plantées dans un endroit permanent.

Règles d'atterrissage

Planter des plants de tomates Le turboréacteur n'est pas difficile et comprend les étapes suivantes:

  • creusage préliminaire du sol
  • creuser des trous de plantation
  • appliquer un mélange d'engrais organiques: molène, compost, etc.
  • planter des plantes à une profondeur d'environ 10 cm
  • arrosage en profondeur.

Lors de la culture d'une tomate à turboréacteur en utilisant une méthode sans pépins, les graines écloses sont placées dans le sol. Cela vous permet de réaliser des prises de vue rapides et amicales.

Arrosage et alimentation

La tomate turboréacteur est exigeante en humidité. Les jardiniers expérimentés recommandent d'arroser avec de l'eau chaude tous les jours tôt le matin ou tard le soir, lorsque les rayons du soleil ne peuvent pas laisser de brûlures sur les feuilles humides des plantes. Après l'arrosage, assurez-vous de ramollir le sol sous les buissons et d'éliminer les mauvaises herbes.

Les tomates sont nourries pendant la période de formation des ovaires. Des engrais complexes contenant du potassium et du fluor sont utilisés.

Stepson et attacher

Comme les autres variétés superdéterminantes, la tomate Turbojet n'a pas besoin d'être épinglée, car les ovaires sont formés précisément sur les beaux-fils.

Il n'est pas nécessaire d'attacher cette plante compacte - le buisson a des tiges courtes et puissantes, il peut donc résister à un grand nombre de tomates. Néanmoins, de nombreux jardiniers, au cas où, recommandent de toujours attacher la plante.

Formation

Le buisson de tomates à turboréacteur se développe lentement et, comme d'autres variétés de culture à faible croissance, cesse de pousser seul après la formation de la 4-5ème grappe de fleurs. Pour obtenir le rendement maximal, certains jardiniers forment un buisson de tomates à turboréacteur en 1 à 2 tiges, bien que les auteurs de la variété ne considèrent pas la formation comme une procédure obligatoire.

Protection contre les maladies et les ravageurs

Le créateur de la variété Turboactive déclare qu'avec une prévention rapide des maladies, cette tomate est très résistante aux maladies fongiques et virales de la morelle. Même le mildiou, la maladie qui affecte le plus souvent les tomates, ne constitue pas une menace pour elle. Ceci est notamment dû à la fantastique maturité précoce - la plante n'a tout simplement pas le temps de tomber malade. Néanmoins, avant de planter la tomate Turbojet en pleine terre, le sol doit être traité avec des fongicides et le matériel de plantation doit être désinfecté.

Pour protéger la plantation de tomates à turboréacteur des parasites, vous devez inspecter régulièrement les plantes. Au premier signe de pucerons, de doryphore de la pomme de terre ou d'autres insectes ou de leurs larves, les buissons doivent être immédiatement traités avec des insecticides appropriés.


Chou chou-rave: culture et entretien

Parmi les nombreux types et variétés de chou, le chou-rave n'est pas le dernier en termes de goût et de capacité en éléments nutritifs. La culture de ce légume a pris de l'ampleur ces derniers temps. Quelle est cette plante cultivée? Par sa forme et son goût, il ressemble plus à un navet qu'à un chou. Seul le chou-rave est beaucoup plus doux et plus juteux. Il est principalement utilisé pour préparer des salades fraîches.

C'est une culture assez résistante au froid, ce qui lui permet d'être cultivée même dans les régions du nord du pays. Parmi les propriétés avantageuses, on note sa maturité précoce, car les dernières variétés ont une période de maturation moyenne ne dépassant pas 110 jours. Les variétés précoces sont récoltées dès 55 jours après la plantation dans le sol.


Caractéristiques de la salade

Le nom correct de la laitue aux herbes est la laitue, elle est considérée comme un représentant du genre Laitue de la famille Astrovye. Une telle plante peut être annuelle, bisannuelle ou pérenne. Le nom de ce genre a été formé à partir du mot latin lac, qui se traduit par «lait», le fait est que la plante contient de la sève laiteuse. La laitue a plusieurs variétés: semi-chou, feuillue, chou et romaine (romaine). Chacune de ces variétés est très appréciée des jardiniers de tous les pays.

Tout d'abord, les plaques de feuilles basales poussent près du buisson de laitue, et ce n'est qu'alors qu'une tige fleurie est formée, qui est très ramifiée, sa hauteur peut varier de 0,6 à 1,2 m La rosette de racine est formée de plaques de feuilles de jaune verdâtre, moins souvent rouge ... Les grandes plaques à feuilles horizontales sédentaires ont une forme obovale, un bord dentelé, plein ou coupé, ainsi qu'une surface ridée, ondulée, lisse ou bouclée. Dans les variétés à tête, les plaques foliaires sont fermées, formant une tête plate-ronde ou arrondie. Il y a des soies sur la surface couture de la veine centrale. L'inflorescence est une petite tête cylindrique en forme de pichet, elle se compose de petites fleurs de roseau bisexuées de couleur jaune pâle, qui, à leur tour, sont collectées en grand nombre dans les inflorescences de la panicule. Le fruit est un akène.

À ce jour, les scientifiques n'ont pas encore établi exactement l'origine de la salade. Cependant, il existe une opinion selon laquelle elle proviendrait de la laitue des vents, qui se produit naturellement en Afrique du Nord, en Asie mineure, en Asie centrale, ainsi qu'en Europe occidentale et méridionale. L'homme a commencé à cultiver la laitue avant même notre ère. Il existe des preuves qu'une telle plante a été cultivée dans les anciens États de Grèce, d'Égypte, de Chine et de Rome. La salade est cultivée en Europe depuis le XVIe siècle.

Une telle culture résiste au froid, ainsi qu'à l'humidité et à la lumière. Le feuillage frais est utilisé pour la nourriture, qui contient beaucoup de minéraux et de vitamines. Mais dès que la tige commence à pousser, le goût des plaques de feuilles devient amer et elles ne peuvent plus être mangées.


Atterrir dans le sol

Lorsque le temps est favorable à l'extérieur, le soir, vous pouvez transplanter les plants dans le sol. Si le chou-rave est précoce, vous devez le transplanter avec beaucoup de soin pour ne pas nuire au système racinaire. Les pousses doivent être approfondies dans le sol jusqu'à la première vraie feuille. Il n'est pas recommandé de remplir le lieu de croissance. Après la plantation, il est nécessaire de compacter le sol autour de chaque plante et de l'arroser. Les chou-raves sont plantés en rangées en laissant une distance de 50 cm entre eux et la distance entre les buissons doit être d'au moins 30 cm.

La température de l'air lors de la plantation de plants dans le sol doit être d'au moins 8 ° C. Si le temps est frais, il est recommandé de reporter la date d'atterrissage. si la température est trop basse, une «flèche» avec des graines peut se former en un mois. En outre, une semaine avant de planter les semis dans le sol, il est nécessaire d'arrêter d'arroser et, quelques heures avant la plantation, de procéder à un arrosage abondant. Après la plantation, les plantes sont arrosées tous les 2-3 jours et lorsque les pousses prennent racine - tous les 6-7 jours.


Cultiver des légumes à l'extérieur

Le choix d'un lit pour semer un légume particulier doit prendre en compte la fertilité, l'éclairage, le niveau d'humidité et d'autres paramètres nécessaires pour chaque type de culture. Par exemple, les concombres ont peur des courants d'air, ils sont donc placés dans des zones protégées des vents, mais en même temps assez humides. Pour le chou, les zones fertiles et humides sont choisies, bien éclairées et protégées du vent. Les plates-bandes de tomates doivent être situées dans des zones bien éclairées, mais sans excès d'humidité.

Figure 1. Préparation du sol pour la plantation de légumes: creuser, ameublir et fertiliser

Après la récolte, les lits sont déterrés et fertilisés sans faute (Figure 1). Pour cela, de la matière organique (fumier, excréments d'oiseaux ou compost), des engrais minéraux ou de l'engrais vert peuvent être utilisés - des plantes vertes qui assouplissent le sol, empêchent la croissance des mauvaises herbes et saturent de substances utiles.

Une condition préalable au choix d'un site pour les légumes est le respect de la rotation des cultures. Toutes les cultures ne s'entendent pas bien. Par exemple, le chou appauvrit considérablement la terre, il est donc préférable de planter des légumes peu exigeants pour la fertilité.

La vidéo vous montre comment préparer une poitrine chaude polyvalente pour faire pousser des légumes.


Voir la vidéo: Bejo Chou rave Fraich découpe


Article Précédent

Je ne jette plus les carottes après un voyage chez ma sœur

Article Suivant

Est-il possible de faire pousser un pommier à partir d'une graine et comment obtenir une bonne récolte