Tournesol - Helianthus annuus


Le tournesol

Le tournesol est une plante annuelle appartenant aux Asteraceae, qui est la plus grande famille de plantes à fleurs trouvée dans la nature. L'espèce la plus répandue et la plus cultivée est Helianthus annuus. Le nom scientifique "Helianthus" vient du mot grec "helios" qui signifie soleil, et "anthos" qui est fleur, tandis que son nom commun "tournesol" dérive d'une particularité de cette plante, qui présente un héliotropisme remarquable; c'est-à-dire que la fleur se déplace en suivant les mouvements du soleil et lui fait ainsi face pendant toute la journée; cela est possible grâce au "pulvino", un filament que l'on retrouve sur la tige.

Il est originaire d'Amérique du Nord, où il était cultivé par des Indiens qui l'utilisaient à des fins alimentaires et le considéraient comme une plante sacrée. Les Incas le considéraient comme le symbole du soleil, ils connaissaient les propriétés nutritionnelles des graines et obtenaient des fibres à partir des feuilles et de la tige. Il a été introduit en Europe à partir du Pérou par les premiers explorateurs européens au 16ème siècle; ici, il se propage principalement comme plante ornementale, grâce à sa beauté et sa couleur vive; plus tard, il est également cultivé à des fins alimentaires. Au XIXe siècle, il s'est largement répandu en Russie. Aujourd'hui, il est cultivé dans le monde entier à des fins alimentaires, pour l'extraction de colorants, d'huiles et de substances médicinales; également en Italie, il est très présent et il est possible de le trouver surtout dans les régions centrales.


La plante

Le tournesol est une plante herbacée qui a une inflorescence, c'est-à-dire un ensemble de fleurs, pour être précis, une inflorescence en capitule. Le capitule est composé de deux types de fleurs: au centre les fleurs du disque (le "bouton" marron) et à la périphérie les fleurs du rayon (ce qu'on appelle communément les pétales et qui sont jaunes). ceux au centre) ou ouverts (les plus à l'extérieur). Vous pouvez les isoler en les éloignant de la base et vous pouvez voir qu'ils ont la forme d'une petite trompette; ce corps tubulaire est la corolle, dont les pétales sont soudés ensemble sur la majeure partie de leur longueur, tandis qu'à l'extrémité supérieure ils se séparent en formant des denticules. Les fleurs du rayon sont allongées; la corolle est constituée de pétales soudés entre eux pour former une langue, et c'est cela qui donne à toute la fleur l'apparence d'un pétale.

La tige est droite et robuste et peut atteindre de grandes hauteurs, même jusqu'à trois mètres, mais il existe également des variétés plus petites; les feuilles sont grandes, d'un beau vert intense, ont un long pétiole, sont rugueuses des deux côtés et opposées jusqu'à la deuxième-troisième paire, après quoi elles sont alternées. Il a une longue racine pivotante sur laquelle s'insèrent les racines latérales.


Environnement et exposition

Le tournesol préfère un environnement chaud, la température minimale recommandée est de 12 à 14 degrés. Il vit bien dans des environnements ensoleillés et semi-ombragés, l'important est qu'il dispose d'au moins 4 à 5 heures d'ensoleillement. En cas de vent fort, il est nécessaire de fixer des poteaux en bambou à la tige pour la soutenir.


Terre

Les tournesols sont particulièrement adaptés à la culture en pleine terre ou, pour les variétés qui n'atteignent pas une hauteur élevée, même en pot. Ils n'ont pas besoin d'un sol particulier, l'important est qu'il soit fertile et profond, car les racines ont besoin d'espace; il est préférable de mélanger la terre avec un peu de tourbe qui est une matière d'origine organique formée par les restes de plantes ou d'animaux trempés dans l'eau, qui ne peuvent se décomposer complètement en raison de l'acidité du milieu. Il est toujours bon de fournir une bonne base de drainage en allégeant le sol avec du sable ou en créant une couche d'argile expansée d'environ 5 cm à la base du pot pour éviter la formation de stagnations qui au fil du temps conduisent à la pourriture des racines avec la mort conséquente de l'usine.


Plantation et rempotage

Ils doivent être semés au début de la saison printanière, de la fin mars à la mi-avril; les graines peuvent être prélevées sur la corolle lorsque la fleur a séché ou elles peuvent être trouvées chez le fleuriste ou le supermarché; ils doivent être placés dans le sol dans des trous de 3 à 4 cm de profondeur, en rangées placées à une distance de 35 à 70 cm selon la taille de l'espèce, ou semés en pots et transplantés dans des pots plus grands lorsque les plants ont atteint 10 cm, en cherchant à ne pas endommager les racines.


Arrosage

Même si la plante tolère bien la chaleur, le sol doit être irrigué en permanence, en évitant la stagnation et en lui permettant de bien absorber l'eau. Quant à la culture en pot, le tournesol doit être arrosé à chaque fois que la terre sèche, en évitant toujours la stagnation de l'eau qui cause la pourriture des racines. Les premiers symptômes d'un mauvais arrosage sont l'échec des bourgeons à fleurir, en fait, dans une plante souffrant, on voit souvent qu'elle ne peut pas faire fleurir plus d'une fleur à la fois et que tous les autres bourgeons se dessèchent. Pour éviter l'avortement des fleurs, il est nécessaire de fournir à la plante un bon sol avec une bonne base de drainage en argile expansée ou en sable pour éviter la stagnation qui conduit alors à la pourriture des racines.


Fertilisation

Il est préférable de fertiliser le tournesol avec un engrais organique ou avec un engrais à libération lente. Il convient de garder à l'esprit qu'avec ses racines, il est capable d'absorber les substances du sol même à de grandes profondeurs. Parmi les substances à utiliser, l'azote est très utile, dont la dose optimale varie de 80 à 120 kg / ha; la dose peut être appliquée en une seule fois au semis ou en deux fois, 60% de la quantité au semis et 40% plus tard, généralement lors du désherbage, qui consiste à travailler la surface du sol dans le but d'éliminer les mauvaises herbes et permettre le racines pour respirer. Une autre substance est le phosphore; la dose recommandée est de 40 à 70 kg / ha et est généralement distribuée au sol avant la transformation de ce dernier. Enfin, on utilise du potassium dont la dose recommandée est de 50 kg / ha; ce type de fertilisation peut cependant également être évité car les sols italiens sont majoritairement argileux et riches en cette substance.


Taille

Les tournesols n'ont pas besoin d'une grande taille, il suffit d'éliminer les parties endommagées par les parasites et celles sèches ou flétries. Si vous souhaitez favoriser la floraison de nouvelles fleurs, il est bon d'éliminer les fleurs fanées.


Reproduction et floraison

La multiplication de cette plante se fait par graines. Il est nécessaire d'enterrer la graine dans deux, trois centimètres de terre bien travaillée et fertile. Le tournesol termine son cycle de développement en 110-145 jours. Après 5 à 7 jours après le semis, la graine germe; dans environ 30 jours, il y a l'émergence des feuilles et un développement du système racinaire, puis la formation du bouton floral et immédiatement après la floraison. La période qui va de la formation du bouton à la floraison peut durer de 25 à 30 jours, pendant lesquels il y a une croissance considérable de la plante et les fleurs s'ouvrent en série selon une spirale centripète; l'inflorescence a des fleurs externes allongées qui peuvent être jaunes, brunes ou oranges et sont stériles, c'est-à-dire qu'elles ne produisent pas de graines; les fleurs internes sont de couleur brune et sont celles qui deviennent des graines. La floraison a lieu en été, surtout d'août à octobre.


Maladies et parasites

Le tournesol est une plante assez résistante, mais elle peut être endommagée par certains parasites qui se cachent sous ou à l'intérieur des inflorescences et qui peuvent être combattus avec des pesticides. Il est principalement affecté par des parasites définis comme phytophages tels que Sminthurus viridis; ils se nourrissent du contenu de cellules individuelles ou absorbent des portions de tissu et des liquides internes, causant de graves dommages à la plante. Une autre menace est constituée par les maladies fongiques telles que la moisissure grise, la rouille, l'oïdium, la pourriture des tiges et des calatides, à traiter avec des produits anti-tritis. La moisissure grise provoque la présence sur les feuilles, la tige et les bourgeons d'une patine grise très épaisse qui conduit au flétrissement. La rouille provoque le jaunissement des feuilles; elle conduit rarement à la mort de la plante, qui parvient généralement à atteindre la maturité, dépérissant lentement. L'oïdium ou le mauvais blanc ressemble à une patine blanchâtre recouvrant la feuille qui vire d'abord au jaune puis sèche. La pourriture de la tige et du calatide se manifeste par une pourriture verdâtre humide et une patine blanche et cotonneuse qui fait flétrir la plante.

Il convient également de rappeler que les insectes ne causent pas de dommages aux tournesols, contrairement aux oiseaux et aux escargots qui les attaquent fréquemment.


Vente

Puisque le tournesol est présenté dans toute sa beauté en été, il est conseillé de les acheter surtout en cette saison; ce sont les plantes les plus appropriées pour donner une touche de couleur et égayer le jardin et la maison pendant les mois les plus chauds. Pour favoriser une bonne croissance, il est bon de préparer un sol riche et fertile, il est conseillé d'obtenir un bon sol déjà fertilisé qui sera intégré avec de l'engrais supplémentaire pendant la floraison.

Pour éviter la stagnation de l'eau il est bon de drainer le sol avec du sable ou en créant une couche d'argile expansée sur le fond, cela est nécessaire pour éviter l'avortement des bourgeons qui sont fréquents en cas de mauvaise irrigation.


Espèce

Le genre Helianthus comprend environ 100 espèces différentes; parmi celles-ci, il faut distinguer les espèces sauvages et les espèces cultivées. Les plantes sauvages sont considérées comme des mauvaises herbes qui poussent entre les champs et peuvent endommager les cultures. Ceux cultivables diffèrent les uns des autres par la hauteur, la forme et la couleur des fleurs. En plus de l'espèce cultivable Helianthus annuus, qui est la plus connue, Helianthus debilis est également répandue, qui possède des corolles de taille moyenne, avec des pétales allant du blanc ivoire au noirâtre. De plus, l'Helianthus hirsutus qui a de petites fleurs jaunes et peut atteindre une hauteur de deux mètres. Helianthus grosseratus, dont le capitule est jaune et peut atteindre 5 cm de diamètre. Helianthus occidentalis, qui a des propriétés antibiotiques. Helianthus mollis qui peut atteindre une hauteur maximale de 1,20 mètre et possède des fleurs jaune foncé.


Tournesol: curiosité

Le tournesol est présent dans la mythologie grecque. Il est mentionné dans le poème "Les Métamorphoses" d'Ovide, un poète romain qui a vécu entre 43 av. et 18 A.D. Dans ce poème, Ovide raconte l'histoire d'une nymphe aquatique, Clizia, amoureuse du dieu soleil, Apollon. Cet amour n'est pas réciproque, en fait Apollon était amoureux de Leucotoe, fille du roi babylonien Orcamo. Clizia, prise de jalousie, se rend chez le père sévère de Leucotoe et l'informe de la relation secrète entre sa fille et le dieu Apollon. Orcamo furieux ordonne d'enterrer sa fille vivante. La nymphe, à ce stade, tente enfin d'obtenir la considération d'Apollon, mais sans succès. Prise de désespoir, elle passe ses journées sans manger ni pleurer et elle n'a qu'à suivre des yeux le char d'Apollon volant dans le ciel. Au bout de neuf jours, Jupiter a pitié d'elle et la transforme en tournesol qui, changeant d'inclinaison, suit toujours la tendance du soleil, tout comme la nymphe dans la vie a suivi Apollon.

On retrouve aussi le tournesol dans la littérature italienne, comme par exemple dans un poème d'Eugenio Montale tiré du volume "Ossi di seppia": "Apportez-moi le tournesol que je vais transplanter / dans mon sol brûlé par le sel, / et montrer toute la journée au miroir blues / du ciel l'angoisse de son visage jaune ... "

Pour ceux qui croient au sens des fleurs, le tournesol indique la joie et la fierté.



L'effet de la température sur la germination des graines de tournesol


Le tournesol (Helianthus annuus L.) est un ajout joyeux à tout jardin. Rapide et facile à cultiver, le tournesol semble infaillible. Mais, il est important de se rappeler que planter des graines de tournesol à la température appropriée est essentiel pour une bonne germination.

Températures optimales

Souvent négligée, la bonne température est essentielle pour la germination des graines de tournesol. Les températures du sol et ambiantes affectent le nombre de graines qui germent et la vitesse à laquelle elles poussent. Les graines de tournesol ont une température optimale requise de 70 à 78 degrés Fahrenheit, bien que des températures allant de 64 à 91 ne feront pas de différence notable sur la productivité.

Haute température

Les températures qui dépassent 91 degrés Fahrenheit entravent considérablement la germination des graines de tournesol, le taux de germination et la viabilité des graines. La germination peut se produire à des températures supérieures à 100 degrés, mais n'est plus possible à 113 degrés.

Basse température

La plante de tournesol est plus tolérante aux températures plus basses. La germination a eu lieu à des températures allant jusqu'à 39 degrés Fahrenheit, mais la croissance est plus susceptible de se produire entre 46 et 50 degrés. Une fois la germination enclenchée, les chutes de température à 23 degrés n'entraveront pas la germination.


Tournesol Heliantthus annuus

Il s'agit d'une plante herbacée annuelle avec racine pivotante et de nombreuses radicules présentant un tige simple qui peut atteindre jusqu'à 3 mètres de hauteur. La consistance de la tige est spongieuse, de grandes feuilles cordiformes et ovales pétiolées s'en détachent.

Les fleurs de tournesol ils sont rassemblés en gros capitules ligulés, les extérieurs jaunes et les extérieurs jaune-brun. le fruit est un akène noirâtre, largement utilisé à des fins alimentaires. Presque impossible à trouver dans la nature, sa présence est fréquente dans les cultures, où les fleurs et les graines sont utilisées pour la récolte. Mais les espèces naines sont généralement cultivées pour des fleurs esthétiques.

Propriétés et usages

  • Un capitule peut contenir plus d'un millier de graines.
  • À l'intérieur, il contient de nombreux composés qui confèrent aux fleurs des propriétés fébrifuges, gastriques et nourrissantes.
  • Il est utilisé sous forme d'extrait fluide, de teinture et de poudre.
  • Une huile est extraite des graines "huile de tournesol" qui possède des propriétés anti-cholestérol, anti-athérosclérotiques, avec une faible teneur en graisses saturées riches en Vitamines B, acide folique, magnésium, vitamine E et la très utile vitamine D..
  • Les graines torréfiées se substituent au café et au chocolat, tandis que la farine a un pouvoir nutritionnel élevé, souvent mélangé à celui du blé dans les biscuits.
  • Les pétioles des jeunes feuilles peuvent être bouillies et utilisées comme nourriture.


Climat et sol propices aux tournesols

Climat. Les tournesols n'ont pas particulièrement peur de la chaleur: ce sont des fleurs d'été qui ils vivent bien en plein soleil. Il tolère de courtes périodes de sécheresse sans dommage, mais craint une humidité excessive: la stagnation provoque la pourriture mortelle des racines de la plante.

Terre. La terre où faire pousser le tournesol doit être évacuation, de préférence riche en substance organique, pour cela un fertilisation avant la plantation, avec du fumier mûr ou du fumier. Dans le traitement, il est nécessaire Creuser en profondeur avant de semer.


Indice

  • 1 Etymologie
  • 2 Description
    • 2.1 Racines
    • 2.2 Baril
    • 2.3 Feuilles
    • 2.4 Inflorescence
    • 2.5 Fleur
    • 2.6 Fruits
    • 2.7 Pollen
  • 3 Lecture
  • 4 Distribution et habitat
    • 4.1 Phytosociologie
  • 5 Systématique
    • 5.1 Variabilité
    • 5.2 Hybrides
    • 5.3 Synonymes
    • 5.4 Espèces similaires
  • 6 utilisations
    • 6.1 Pharmacie
    • 6.2 Alimentation
  • 7 Production
    • 7.1 Industrie
    • 7.2 Culture
  • 8 Autres actualités
    • 8.1 Histoire
    • 8.2 Le mythe grec
    • 8.3 Héliotropisme
    • 8.4 Curiosité
  • 9 notes
  • 10 Bibliographie
  • 11 Articles liés
  • 12 Autres projets
  • 13 Liens externes

Le nom générique (Helianthus) vient de deux mots grecs: "Hélios" (= soleil) e "Anthos" (= fleur) en référence à la tendance de la plante à toujours tourner le bourgeon vers le soleil [2] [3], avant la floraison (la fleur mature, par contre, est toujours orientée vers l'est). Ce comportement est connu sous le nom d'héliotropisme.

L'épithète spécifique (acquiesça) indique le type de cycle biologique (annuel). Même le nom italien commun (Tournesol) rappelle la rotation des bourgeons dans le sens du soleil. Le terme "tournesol" est également utilisé pour désigner d'autres plantes appartenant au genre "Helianthus", dont beaucoup sont pérennes.

Le binôme scientifique actuellement accepté (Helianthus annuus) a été proposé par Linnaeus (1707-1778) biologiste et écrivain suédois, considéré comme le père de la classification scientifique moderne des organismes vivants, dans la publication Espèce Plantarum de 1753 [4].

La tige dans les pays d'origine peut dépasser 4 m [3]. La forme biologique de l'espèce est terofita scaposa (T scap), sont des plantes herbacées qui diffèrent des autres formes biologiques car, étant annuelles, elles survivent à la saison défavorable sous forme de graines et sont également dotées d'un axe floral dressé, souvent avec peu de feuilles. La plante a une pubescence rugueuse.

Modifier les racines

Les racines sont de type racine pivotante

Modifier le coffre

  • Partie souterraine: la partie souterraine est enregistrée avec des orgues de réserve.
  • Partie épigée: la partie aérienne de la tige est dressée et ascendante. La surface est rainurée, rugueuse et hirsute (avec des poils vernis), tandis que la section est grande (diamètre 1 à 10 cm). Il peut être à la fois simple et ramifié (en haut).

Feuilles Modifier

Les feuilles sont grandes en disposition opposée dans la partie inférieure de la tige et en disposition alternée dans le reste de la plante. Les feuilles sont également longues pétiolées. La forme est largement ovale voire triangulaire et en forme de cœur à la base et avec un sommet pointu. Les marges sont dentelées. La surface est rugueuse et traversée par trois nerfs. Taille des feuilles: largeur 5 - 8 cm longueur 8 - 12 cm. Longueur du pétiole: 2-20 cm.

Inflorescence Modifier

Ce qu'on appelle la fleur est en fait le capitule (appelé inflorescence en général), composé d'un ensemble de nombreuses fleurs. Le capitule de chaque plante est généralement unique s'il y a d'autres capitules (éventuellement quelques-uns, au plus jusqu'à 9), les latéraux sont plus petits. La structure des capitules est typique des astéracées: un pédoncule élargi supporte une enveloppe hémisphérique velue composée de plusieurs bractées (ou écailles, généralement de 20 à 30) disponibles imbriquées et placées en différentes séries qui protègent le réceptacle légèrement convexe et équipé de pailles enveloppant les graines [3], sur lesquelles sont insérées deux types de fleurs: les externes, dites "pétales" (de 17 à 30), ligulées qui peuvent être jaunes, ou éventuellement brunes, oranges ou d'autres couleurs (notamment en les cultivars) et les cultivars internes, appelés "fleurs à disques" (jusqu'à 150, mais même plus), sont disposés sur une seule rangée et sont tubulaires brun-orange foncé. Les bractées de l'enveloppe sont de deux types: les externes de type foliacé, largement ovales et pointues, les internes plus courtes, linéaires (semblables aux pailles du réceptacle) et embrassant à moitié les akènes. Diamètre du capitule: 8 à 15 cm (20 à 50 cm chez les plantes cultivées). Longueur du pédoncule: 20 cm. Diamètre du boîtier: 15 - 40 mm (maximum 200 mm). Taille des écailles / bractées: largeur 5 - 8 mm longueur 13 - 25 mm.

L'agencement des fleurs à l'intérieur du disque se fait selon la section dorée, obtenant un motif en spirale dans lequel le nombre de spirales horaire et anti-horaire sont des nombres de Fibonacci successifs. Il y a généralement 34 spirales dans un sens et 55 dans l'autre. Dans les très gros tournesols, vous pouvez trouver 89 spirales dans un sens et 144 dans l'autre.

Fleur Modifier

Les fleurs sont sympathiques, zygomorphes (les ligulées) et actinomorphes (les tubulaires) sont également tétra-cycliques (c'est-à-dire formées de 4 verticilles: calice - corolle - androcée - gynécée) et pentamères (calice et corolle formés de 5 éléments). Ce sont aussi des hermaphrodites, plus précisément les fleurs du rayon (les ligulées) sont stériles tandis que celles du disque central (tubulose) sont bisexuées.

  • Formule florale: la formule florale suivante est indiquée pour cette plante:
* K 0/5, C (5), A (5), G (2), inférieur, akène[5]
  • Calice: les sépales sont réduits à une couronne d'écailles.
  • Corolle: les fleurs périphériques (ligulées) sont en forme de ruban (avec de longues lingules - elles sont décidément plus longues que l'enveloppe) avec une forme lancéolée et une disposition rayonnante. Ceux du disque central (tubulose) ont des corolles tubulaires à 5 dents. Taille des fleurs ligulées: largeur 2 cm, longueur 5 - 10 cm. Longueur des fleurs tubulaires: 5 - 8 mm.
  • Androceus: les étamines sont au nombre de 5 avec des filaments libres, les anthères sont à la place soudées ensemble et forment un manchon qui entoure le stylet. Les anthères à la base sont obtuses [6] et de couleur noire, brune ou jaune.
  • Gineceum: le style est unique avec un stigmate filiforme-conique très court et pubescent, l'ovaire est inférieur et uniloculaire formé de deux carpelles augmentés et ne contenant qu'un seul ovule.
  • Floraison: de juillet à octobre.

Fruits Modifier

À mesure que les fleurs du disque mûrissent, elles deviennent des graines. Cependant, ce qu'on appelle communément graine est en fait le fruit (un akène) de la plante, avec les vraies graines entourées de paillettes indigestes et pourvues d'un pappus formé par deux écailles (ou dents) linéaires-aiguës et précocement caduques [7]. La forme des akènes varie d'ovale à oblong et est comprimée longitudinalement (Amigdaliforme). La couleur varie du noir au gris clair. La surface est veloutée. Les graines ont différentes couleurs et tailles: elles se distinguent en courtes, moyennes et longues (dans les moyennes, la longueur est le double de la largeur, tandis que les plus courtes contiennent plus d'huile) les couleurs vont du blanc, au jaune paille, au gris et jusqu'à noirâtre [3]. Taille des fruits: 8 à 15 mm. Longueur des écailles / dents: 1 - 3,5 mm.

Stade précoce de la formation du capitule

Les ligules sont presque complètement ouvertes

Les ligules sont complètement ouvertes

Pollen Modifier

  • Pollinisation: la pollinisation se fait par les insectes (en particulier les abeilles et est appelée [[pollinisation entomogame]]).
  • Reproduction: la fécondation se fait essentiellement par pollinisation des fleurs (voir ci-dessus).
  • Dispersion: les graines tombant au sol sont ensuite dispersées principalement par des insectes comme les fourmis (dissémination de la myrmécorie).
  • Géoélément: le type chorologique (zone d'origine) est Amérique du Sud / Amérique du Nord
  • Distribution: en Italie, il a une distribution assez continue mais à l'état spontané, il est considéré comme naturalisé exotique [8]. Contrairement à la projection ci-contre, dans les Marches, il y a à la fois des cultures extensives et maraîchères. Alpi est surtout fréquent dans les provinces suivantes: NO VA BG BS BZ VR, un peu moins dans les autres. Au-delà de la frontière (toujours dans les Alpes) on le trouve en France (départements des Alpes-de-Haute-Provence, Savoie et Haute-Savoie) et en Autriche. Sur les autres reliefs européens il se trouve dans le Massif du Jura et des Pyrénées [9].
  • Habitat: l'habitat typique de cette fleur sont les zones proches des jardins potagers (cultures humaines) et des zones abandonnées (gravats et déchets), les milieux rudéraux, les routes rurales et les escarpements. Le substrat préféré est à la fois calcaire et siliceux avec un pH neutre, des valeurs nutritionnelles élevées du sol qui doit être modérément humide.
  • Distribution altitudinale: sur les reliefs ces plantes peuvent être trouvées jusqu'à 1500 ms.l.m. ils fréquentent donc les niveaux de végétation suivants: vallonnés et partiellement montagneux (en plus de la plaine - au niveau de la mer).

Phytosociologie Modifier

D'un point de vue phytosociologique, l'espèce de cet article appartient à la communauté végétale suivante [9]:

Formation: des communautés thermophiles pionnières nitrophiles Classer: Chenopodio-Stellarienea mediae

La famille à laquelle le H. annuus (Astéracées ou composées, nomen conservandum) est la plus nombreuse du monde végétal, elle comprend plus de 23000 espèces réparties sur 1535 genres [10] (22750 espèces et 1530 genres selon d'autres sources [11]). Le genre d'appartenance (Helianthus) est composé d'environ 50 à 70 espèces selon les différents auteurs. Les différentes espèces du genre se distinguent surtout sur la base du cycle biologique: annuel ou pluriannuel. H. annuus appartient évidemment au premier groupe. Le nombre chromosomique de H. annuus est: 2n = 34 [4] [12].

Modification de la variabilité

H. annuus c'est une espèce très variable et qui n'a toujours pas de classification infraspécifique stable et largement adoptée. Différentes formes sont présentes notamment avec des colorations différentes dans les fleurs de rayon. Les problèmes de classification sont encore accentués par le fait que cette espèce s'hybride facilement avec d'autres espèces annuelles [12].

Hybrides Modifier

Compte tenu de l'importance économique de l'espèce de ce point, plusieurs études ont été faites sur les phénomènes d'hybridation des H. annuus avec d'autres espèces du même genre. Certaines de ces études sont présentées ci-dessous. Certaines recherches ont montré que l'espèce Helianthus anomalus SF Blake (1931) est un hybride issu du croisement de H. annuus avec Helianthus petiolaris Nuttall (1821) [13] [14] .

L'étude menée par le professeur Loren Rieseberg (du UBC Botanical Garden - University of British Columbia, Vancouver, Canada) a montré que les deux espèces parentes (H. annuus est H. petiolaris) diffèrent par au moins dix réarrangements génomiques (trois inversions et sept translocations) qui affectent la recombinaison et augmentent la possibilité d'introgression de l'espèce fille hybride [15]. outre H. anomalus les deux espèces parentes (H. annuus est H. petiolaris), dans le passé, ont produit deux autres nouvelles espèces: Helianthus deserticola Heiser (1960) est Helianthus paradoxus Heiser (1958). Normalement, la spéciation (création de nouvelles espèces) est associée à la polyploïdie, dans ce cas à la place, une «hybridation diploïde» a eu lieu car les espèces parent et fille sont diploïdes [16].

Un habitat adapté peut favoriser la restauration de la fertilité chez les hybrides (et donc une poussée favorable à la spéciation) sans forcément une modification du nombre chromosomique (hybridation homoploïde). Dans le cas précédent par exemple H. annuus préfère les sols compacts et argileux, tandis que H. petiolaris préfère les sols sableux. Les trois hybrides mentionnés habitent des substrats complètement différents: H. anomalus est H. deserticola coloniser les sols très arides, tandis que H. paradoxus il se développe bien dans les zones humides et saumâtres [17]. L'espèce de cette entrée était également utile pour étudier l'hybridation introgressive (ou introgression).

Ce procédé consiste en un croisement continu des descendants hybrides avec l'une des espèces parentales, obtenant ainsi certaines caractéristiques d'une espèce étant définitivement incorporées dans l'autre (utile par exemple en culture pour obtenir des caractéristiques précises souhaitées) [18]. Une autre étude a été réalisée sur des hybrides naturels de H. annuus avec Helianthus argophyllus Torrey et A. Gray (1842). Les espèces filles diffèrent l'une de l'autre par deux translocations chromosomiques réciproques (un fragment chromosomique est transféré sur un autre chromosome non homologue) réduisant ainsi la fertilité des hybrides [19].
Autres hybrides:

Synonymes Modifier

Cette entité a eu des nomenclatures différentes au fil du temps. La liste suivante indique certains des synonymes les plus fréquents [20] [21]:

  • Helianthus annuus subsp. Jaegeri(Heiser) Heiser
  • Helianthus annuus subsp. lenticulaire(Douglas et Lindley) Cockerell
  • Helianthus annuus subsp. texanusHeiser
  • Helianthus annuus var. lenticulaire(Douglas et Lindley) Steyermark
  • Helianthus annuus var. macrocarpus(de Candolle) Cockerell
  • Helianthus aridusRydberg (1905)
  • Helianthus cultusWenzlaff (1941)
  • Helianthus erythrocarpusBartling (1840)
  • Helianthus giganteusLoureiro (1790), pas L.
  • Helianthus indicusL. (1767)
  • Helianthus jaegeriHeiser
  • Helianthus lenticularisDouglas et Lindley
  • Helianthus macrocarpusde Candolle
  • Helianthus multiflorusL.
  • Helianthus ovatusLehm.
  • Helianthus platycephalusCass. (1821)
  • Helianthus ruderalisWenzlaff

Espèces similaires Modifier

Le "Tournesol commun" est l'une des fleurs les plus caractéristiques et reconnaissables et donc difficile à confondre avec d'autres espèces. Ici, les autres espèces du même genre sont brièvement mentionnées (Helianthus) spontanément présents sur le territoire italien [8]. Tous sont cependant considérés comme exotiques sous-spontanés ou naturalisés.

  • Helianthus decapetalusL. - Tournesol simple: c'est une espèce vivace avec un capitule plus petit (diamètre de 5 à 7 cm) une présence (mais non confirmée) est indiquée dans le Piémont.
  • Helianthus multiflorusL. - Tournesol double: probablement dérivé de l'espèce H. decapetalus le capitule est plus grand avec un plus grand nombre de fleurs rayonnantes (20 et plus) et se trouve en Frioul-Vénétie Julienne.
  • Helianthus pauciflorusNutt. subsp. pauciflorus - Tournesol sauvage: c'est une espèce pérenne aux feuilles plus lancéolées et présente dans la majeure partie de la péninsule (y compris les îles).
  • Helianthus tuberosusL. - Le topinambour ou tournesol canadien: c'est l'espèce la plus répandue et la plus connue après le "tournesol commun", elle a une posture plus élancée et est plus ramifiée, les capitules sont plus petits (diamètre de 4 à 5 cm) et sont communs partout Italie.

Pharmacie Modifier

Quelques parties [Quelles parties de la plante et à quelles étapes de sa vie?] de cette fleur contiennent le glucoside de quercétine (querciméritrina), quelques bases aminées, les sels de calcium de l'acide solanique et une xanthophylle. Les propriétés curatives selon la médecine traditionnelle sont [3] [22]:

  • fébrifugeuse (abaisse la température corporelle)
  • diurétique (facilite la libération d'urine)
  • antipaludique (combat le paludisme)
  • expectorant (favorise l'expulsion des sécrétions bronchiques)
  • estomacique (facilite la fonction digestive).

Changement de pouvoir

C'est une plante mellifère et le miel monofloral peut être obtenu dans les zones de culture large, il a une cristallisation rapide et un jaune intense. Les graines de tournesol sont consommées pelées et grillées, souvent salées comme collation, en particulier en Chine, aux États-Unis et en Europe. Ils peuvent être utilisés pour les salades ou une huile peut être extraite. Même aujourd'hui, il existe des variétés à haute teneur en acide oléique qui ne diffèrent pas trop de la composition de l'huile d'olive.

Les graines de tournesol pressées contiennent les substances suivantes [3]:

Substance Quantité
l'eau 6 – 14%
substances azotées 8 – 19%
huile grasse 22 – 36%
substances non azotées 13 – 21%
cellulose et cendre 25 – 35%

Principaux producteurs de graines de tournesol en 2018 [23]
pays Production (tonnes)
Ukraine 14.165.170
Russie 12.755.725
Argentine 3.537.545
Roumanie 3.062.690
Chine 2.550.000
dinde 1.949.229
Bulgarie 1.927.040
Hongrie 1.832.212
France 1.247.936
États Unis 959.990
Espagne 950.346

Industrie Modifier

Les graines sont également utilisées comme nourriture pour les oiseaux et les rongeurs. L'huile moteur peut également être extraite, utilisée pour produire du biodiesel, qui est moins cher que d'autres carburants. I residui della spremitura sono impiegati come mangime per il bestiame. I girasoli producono del lattice, oggetto di esperimenti volti a utilizzarli come fonti alternative di gomma ipoallergenica.


Iscriviti alla Newsletter

Resta costantemente aggiornato sulle novità 3Bee.
Le api hanno bisogno di te, non perderti nemmeno un buzz!

PRIMAVERA

Rosmarino ( Rosmarinus officinalis) . Pianta perenne aromatica, forma un arbusto sempreverde e può essere coltivata sia in giardino che in vaso. In primavera si riempi dei caratteristici fiori che il cui colore spazia dal bianco all’azzurro al lilla.

Tarassaco ( Taraxacum officinale ). Comunemente conosciuto come dente di leone o cicoria selvatica, è una pianta perenne che si trova normalmente nei nostri prati o giardini senza il bisogno di seminarla. Il caratteristico fiore giallo attira le api ed è una delle prime fonti di nutrimento dopo la fine dell’inverno.

Salvia ( Salvia officinalis ). È una pianta perenne aromatica molto conosciuta sia per le sue proprietà che per gli svariati usi in cucina. La fioritura avviene tra marzo e maggio e dà vita a fiori dal colore rosa-violaceo.

Trifoglio ( Trifolium ). Presente in numerose varietà, è molto facile da coltivare e viene sempre più spesso scelto perché aiuta a migliorare la fertilità del terreno. È anche utile per le api e fiorisce da aprile a luglio.

ESTATE

Lavanda ( Lavandula angustifolia ). Conosciutissima in tutto il mondo, la lavanda presenta la classica inflorescenza a spiga ed è ricordata per il suo tipico profumo. È molto utile per le api essendo non solo fonte di nettare, ma anche un efficace antifungineo.

Echinacea ( Echinacea ). Comprendente 9 specie di interesse botanico ed erboristico, fiorisce tra giugno e agosto ed è una pianta che si adatta facilmente a diverse condizioni ambientali.

Achillea ( Achillea Millefolium ). È una pianta erbacea perenne molto diffusa nei nostri prati. Sebbene da molti sia considerata una pianta infestante, i suoi fiori sono molto utili per le api.

Girasole ( Helianthus annuus ). Il girasole è molto utile per la raccolta di nettare, da cui si produce un miele molto buono. Tuttavia, probabilmente a causa della diffusione di sementi OGM resistenti a un particolare diserbante usato nella coltivazioni di girasoli, si sono registrati crescenti fenomeno di moria di api. È quindi fondamentale scegliere sementi biologiche e geneticamente non modificate.

Calendula ( Calendula officinalis ). È una pianta rustica che si adatta facilmente alle diverse condizioni ambientali. I suoi caratteristici fiori giallo-arancio attirano gli insetti impollinatori e sono molto conosciuti per le loro proprietà lenitive.

Malva ( Malva sylvestris ). È una pianta erbacea perenne i cui fiori sbocciano da aprile fino ad ottobre e presentano quella caratteristica sfumatura violacea che ne ha preso il nome. Conosciuta per le sue proprietà antiinfiammatorie ed emollienti, è anche una ricca riserva di nettare per le api.

Tagete ( Tagetes ). Pianta originaria del continente americano, è conosciuta per i bellissimi fiori il cui colore va da giallo all’arancio fino al rosso intenso. Usati in svariate culture per scopi rituali, i fiori attirano anche le api per le loro riserve nettarifere.


Video: Helianthus Annuus - Sunflowers Part IV


Article Précédent

Tomato Sweet Million - une variété domestique avec d'excellentes qualités

Article Suivant

Pas de fruit sur prunier - En savoir plus sur les pruniers qui ne fructifient pas