Problèmes céréaliers: l'expert réagit sur les maladies du blé


L'AGRONOMISTE RÉPOND SUR LA CULTURE ET L'ENTRETIEN DES PLANTES

POURQUOI NOS SEMIS DE BLÉ SONT MORTS?

QUESTION D'ADRIANA

Je suis Adriana, une institutrice de la province de Gênes; Je me tourne vers vous pour expliquer un problème qui s'est récemment posé dans le cadre de la réalisation d'une unité d'apprentissage pour une deuxième classe.
Concernant les semis de blé dans le jardin, effectués par les enfants le 24 octobre 2008, nous avons eu une mauvaise surprise: les semis de blé sont morts. (les plants fin novembre avaient déjà atteint une hauteur de 13 cm)
Chaque enfant a essayé de donner une raison à ce qui s'est passé et presque tout le monde a attribué la responsabilité à la grande quantité de neige qui est tombée cette année et à la grande quantité de neige chargée de sel qui a été jetée sur notre jardin par la souffleuse à neige.
Pour tester l'hypothèse du sel, les enfants ont proposé de faire une expérience: semer à nouveau les grains de blé dans 2 pots; dans l'un, lorsque les semis sont nés, mettez le sel et dans l'autre non.
(Je n'exclurais cependant pas le poids de la grande quantité de neige ajoutée par le chasse-neige comme cause contributive)
Je vous serais reconnaissant si, en tant qu'expert, vous pouvez valider nos hypothèses ou / et si vous pouvez nous donner d'autres raisons.
Je vous dis que j'ai déjà fait cette expérience de semis de blé à d'autres occasions et qu'une telle chose ne s'est jamais produite.
J'attends ta réponse
Merci pour votre attention
Adriana

RÉPONSES AGRONOM

Cher professeur Adriana,

avec plaisir je réponds à cette question car elle est un peu différente des habituelles qui me sont proposées.

Tout d'abord, félicitations pour les expériences qu'il mène avec les enfants: de nos jours, il n'est pas facile de trouver des professeurs qui font vivre aux enfants le frisson de voir naître une plante et donc de vivre à partir d'une graine.

Maintenant, pour répondre à la question, je crois, d'après ce qu'il écrit, que les causes qui peuvent avoir déterminé la mort de votre blé peuvent être différentes et que les raisons énumérées peuvent toutes être valables.

Les plants étaient dans cette phase qui s'appelle agronomiquement "tallage", c'est-à-dire quand la plante commence à avoir 3-4 feuilles. Dans cette phase, les facteurs environnementaux qui influencent le succès de la culture sont: la disponibilité de l'oxygène dans le sol, la température, l'humidité du sol, l'éclairage et les conditions nutritionnelles et en analysant la présence / absence de ces facteurs, nous pouvons découvrir quel était le cause.

Les températures ont beaucoup baissé cette année et si le sol a gelé assez longtemps cela aurait pu provoquer un gonflement de la masse terrestre (l'eau qui se transforme en glace augmente en volume) avec un déracinement des semis. Généralement, la pratique qui est faite lorsqu'une telle urgence est prévue est un roulement du sol pour réadhérer le sol aux racines mais je ne pense pas que vous ayez pensé à cette possibilité. Si les jeunes racines perdent leur adhérence au sol, elles sont évidemment vouées à mourir.

Les basses températures en elles-mêmes ne sont pas nocives pour le grain (dans certaines limites bien sûr) mais le deviennent dans la mesure où le sol n'est pas suffisamment préparé pour cette éventualité.

Maintenant, je ne sais pas si et comment vous avez travaillé le sol avant de planter les graines, cette pratique est également très importante pour assurer une bonne perméabilité du sol. Normalement, le processus de pré-semis consiste à labourer ou, dans votre cas, à biner au moins trente centimètres de profondeur. L'importance de cette pratique est liée au fait que le sol ne reste pas compact et donc en cas de pluies incessantes, il favorise le drainage des excès d'eau. Si cela n'a pas été fait ou a été fait partiellement, il se peut également que l'eau n'ait pas réussi à se lessiver comme elle le devrait et a donc saturé le sol avec pour conséquence un manque d'oxygène au niveau du système racinaire, conditions qui génèrent la mort des plantes par asphyxie. En effet, dans les zones où les pluies sont normalement abondantes, la technique de litière est utilisée, entre autres, qui consiste à semer sur une sorte de rang de terre surélevé qui améliore l'évacuation des excès d'eau, mais évidemment on ne pouvait pas prévoir cela les pluies ne sont normalement pas aussi intenses.

Mais même si ces causes ne se sont pas produites, la distribution du sel et l'ajout de chlorure de sodium ont sûrement causé la mort des plants. En fait, le sel entraîne deux types de problèmes, d'un point de vue agronomique: l'un de type chimique et l'autre de type physique.

Les modifications chimiques peuvent être de deux types:

  • une liée au fait que le sel dissous dans la solution circulante du sol (généralement dans l'eau) retient l'eau et la rend indisponible aux plantes comme force que la plante doit exercer pour «déchirer». au sel, les molécules d'eau sont nettement inférieures à celles que le sel exerce sur l'eau (en pratique il y a une pression osmotique beaucoup plus forte que celle que le système racinaire peut exercer) et puisque la plante doit aussi vaincre la force du sol qui retient l'eau, dans cette situation la plante, malgré la disponibilité de litres d'eau ...? meurt de soif.? Pour l'expliquer en d'autres termes: c'est comme si une pompe était étendue du rez-de-chaussée au troisième étage d'un immeuble et que la personne du troisième étage se faisait dire que pour boire, elle devait aspirer l'eau contenue avec la force. de ses poumons, un réservoir placé au rez-de-chaussée;
  • la modification du pH du sol due au fait que le sel élève le pH du sol à des niveaux très élevés (donc un sol très basique) ce qui se traduit par le rendement indisponible des éléments minéraux utiles à la plante car ils se lient à forment d'autres composés qu'ils ne sont pas utilisables par les plantes, donc la plante ...? Êtes-vous affamé?

Les changements physiques sont dus au fait qu'un excès de sel dans le sol, en raison de sa forte capacité d'absorption d'eau, modifie également la structure du sol, réduisant les espaces libres pour la circulation de l'air et de l'eau avec les conséquences que l'on peut imaginer.

Quant à la couche de neige au-dessus du sol ce n'est généralement pas un problème si c'est de la neige molle qui pleut du ciel mais comme cela me dit que le chasse-neige a déposé de grandes quantités donc ce n'était pas de la neige molle mais en avait certainement acheté un certain. compacité, cela aussi aurait pu être une cause créant un environnement asphyxié.

Bref, une situation désastreuse qui ne pouvait se terminer qu'avec la mort des pauvres plants de blé.

J'espère avoir été clair, s'il y a des doutes, faites-le moi savoir.

Meilleures salutations à elle et un câlin à ses enfants.

Dr Maria Giovanna Davoli


Vidéo: La filière blé dur Jardin BiO


Article Précédent

Je ne jette plus les carottes après un voyage chez ma sœur

Article Suivant

Est-il possible de faire pousser un pommier à partir d'une graine et comment obtenir une bonne récolte